BAR-RESTAURANT L’ÉTOURDI

Le bar restaurant du Théâtre des Célestins vous accueille les jours de représentation, 1h avant et après chaque spectacle au niveau -1 du théâtre des Célestins à Lyon.

Nous vous proposons une carte de restauration rapide avec une sélection de plats chauds et sandwichs « Faits Maison » ainsi qu’une sélection d’encas, de tapas, de vins, bières à la pression et softs pour manger ou simplement prendre un verre.

HORAIRES D’ACCESSIBILITÉ

Ouverture 1h avant chaque représentation
Fermeture approximativement 1h après chaque représentation

Ouvert uniquement les jours de représentation !

ADDRESSE

Théâtre des Célestins
4 Rue Charles Dullin,
69002 Lyon

Réservation en ligne : RÉSERVER

Programme
  • Le Dernier Métro du 19.09 au 4.10
  • Les Fourberies de Scapin du 10 au 20.10
  • Rabbit Hole du 6 au 10.11

Programme complet

Actuellement au théâtre
Actuellement au théâtre
Plancher inondation theatre
L’Étourdi déplacé au niveau +3

Depuis le 9 janvier la Saône a subi une succession de crues qui ont provoquées des infiltrations sous le plancher du bar restaurant l’Étourdi causant ainsi sa perte.

Voici tout ce qu’il reste du plancher…

Plancher inondation theatre

Bien qu’ayant passé des jours et des nuits à tenter de contenir l’inondation, la crue du 19 janvier au 2 février a eu raison de nous.

le bar restaurant temporairement élevé au niveau +3

Notre organisation étant perturbée, nous nous sommes installés temporairement au niveau du « bar du public » (c’est ainsi que ce nomme l’espace) ainsi que du Grand foyer sous les lustres. C’est vaste ! En conséquence, nous ne pouvons plus servir les plats à table avant spectacle. Nous vous prions de nous en excuser.

Nous sommes très heureux de vous accueillir dans cet espace magnifique et très agréable en soirée, 1h avant et après chaque spectacle.

Cette configuration est temporaire et durera le temps des travaux de réhabilitation du niveau -1.

Notez que la PRE-COMMANDE en ligne pour dîner avant spectacle est toujours disponible.

A très bientôt !

Rejoindre la conversation

There are no comments, add yours